En raison des nombreux défis auxquels se heurte le secteur du bâtiment en matière de connectivité et de déploiement de services, il est essentiel de permettre une numérisation massive des bâtiments via des plateformes logicielles qui rendront possible la révolution du smart building. Le Building Operating System (BOS) facilite, accélère et organise le développement, le déploiement et l'utilisation des applications numériques dans les bâtiments.

Comme cela s’est déjà produit lorsque les systèmes d'exploitation (iOS, Android OS) ont  transformé les téléphones mobiles en smartphones, le BOS peut faire évoluer les bâtiments ordinaires en bâtiments intelligents. Le BOS est la brique fondamentale qui transformera le concept de Smart Building en une réalité dans le monde entier.

Mais en quoi est-ce que cela consiste exactement ? Un Building Operating System est la plateforme logicielle principale, également appelée middleware, qui crée un pont entre les équipements du bâtiment et des applications externes. Le rôle d'un BOS est d’effacer la complexité de terrain tout en offrant un accès rapide aux données de l'équipement.

Le BOS rationalise et mutualise les données des équipements de terrain (chaudières, compteurs d’énergie, capteurs, etc.) ; les données sont structurées et traduites dans le format requis par l'application de Smart Building.

Quelle est la différence entre une GTB et un BOS ?

Les systèmes de Gestion Technique du Bâtiment (GTB) sont conçus pour surveiller et contrôler spécifiquement les équipements mécaniques et électriques d'un bâtiment donné. Ils fournissent une interface technique aux gestionnaires d'immeubles. Lorsque les propriétaires immobiliers, les facility managers ou les PropTechs cherchent à installer dans le bâtiment des outils de performance énergétique ou de maintenance prédictive, ils se trouvent confrontés à des logiciels ingérables et à une architecture informatique chaotique connue sous le nom de Spaghetti Ware.

L'architecture informatique Spaghetti est constituée de multiples couches de composants incompatibles et d'architectures impénétrables qui se sont progressivement ajoutées dans les bâtiments.

Le problème avec une structure matérielle aussi fragmentée et complexe, c’est qu'il est très difficile de la configurer, de la tester et d’en assurer la maintenance. Chaque équipement intermédiaire du réseau engendrera un important travail manuel à effectuer par l'intégrateur, réduira les données et les fonctions disponibles dans la GTB, et induira des tâches de maintenance coûteuses.

Mais ne mettons pas tous les torts du côté des matériels : par rapport à d'autres secteurs du logiciel, le logiciel pour GTB n'a pas vraiment évolué ni ne s’est diversifié. Configurer les réseaux peut prendre plusieurs jours, voire des semaines, tandis que les modèles sémantiques des données sont réalisés manuellement, bâtiment par bâtiment, ce qui rend extrêmement difficile pour les gestionnaires d'actifs de bénéficier des évolutions numériques.

La principale différence entre une GTB et un BOS réside dans le fait que les systèmes de gestion technique de bâtiments n'ont pas été conçus pour permettre l'échange de données, et encore moins le déploiement facile de nouvelles applications. A l’opposé, c’est justement ce que fait le BOS. Il sert de plateforme ouverte pour fournir au secteur de la gestion de bâtiments un nombre infini d'applications permettant d’améliorer les conditions de vie des occupants et les fonctionnalités de travail des opérateurs et des propriétaires.

Le BOS est l’évolution du système traditionnel de gestion de bâtiments et d'automatisation en un système d'information. Il permet aux fournisseurs de services numériques de se connecter à l'infrastructure et d'interagir facilement avec les données en apposant une couche d'abstraction, connue sous le nom d'API, sur la complexité du terrain et sur son architecture informatique incohérente.

Le BOS n'est pas en concurrence avec la GTB ; il fonctionne avec n'importe quel système de terrain en silo, qu’il s’agisse d'une GTB, de capteurs IoT, d'un PLC, d'un VPN, d'actionneurs ou de réseaux d'équipements propriétaires.

Les composants du BOS

Voici les caractéristiques techniques et les fonctionnalités qui constituent une plateforme BOS.

API

Une interface de programmation applicative qui fournit un canal de communication bidirectionnel avec les équipements gérés par la plateforme.

Console utilisateur

Un système de gestion de base de données graphique en temps réel qui permet aux utilisateurs de visualiser les points de données IoT / GTB.

Système d'orchestration distribué

Un système qui organise, coordonne et gère les processus complexes comme l’acquisition des diverses données à chaque étage du bâtiment, les processus d'analyse dans des salles de serveurs séparées, les interfaces utilisateurs sur tout type de support.

Un système sécurisé de gestion des droits d’accès

Un système qui contrôle les accès pour les différents profils d’intervenants impliqués dans le BOS, tels que les administrateurs, les utilisateurs, les intégrateurs, les gestionnaires de bâtiments, etc.

Informatique locale

Afin de gérer en temps réel sur un serveur sécurisé certains traitements critiques pour la confidentialité des données, pour le respect des contraintes de flux de données ou pour la résilience du système, un BOS doit pouvoir se déployer localement. L'Edge Computing ou “informatique en périphérie de réseau” est une méthode de traitement local des données, au plus près de la source même des informations, de façon à réduire les temps de réponse, économiser la bande passante et éviter les goulets d’étranglement du réseau.

Les atouts d’un Building Operating System pour :

Les propriétaires immobiliers

Avec la numérisation des bâtiments et l'intégration d'applications servicielles de smart building, non seulement les propriétaires immobiliers augmentent la valeur de leur portefeuille immobilier, mais ils contribuent également à le pérenniser en améliorant les opérations de maintenance. Le BOS permet aux propriétaires de garder le contrôle de leur GTB, et ce de manière abordable.

Les promoteurs immobiliers et les propriétaires doivent non seulement satisfaire les locataires et utilisateurs actuels de leurs bâtiments, mais aussi attirer des prospects. Le marché immobilier est très concurrentiel, un bâtiment qui peut être au niveau des offres existantes tout en fournissant en plus des services innovants représente donc un gros atout. Les immeubles sans BOS engendrent in fine une perte financière pour leurs propriétaires.

Plus d'avantages liés aux BOS pour les propriétaires.

Locataires et occupants

L’un des rôles essentiels des bâtiments intelligents est de garantir le confort, la santé et la sécurité des occupants. Les locataires de surfaces commerciales bénéficient également de la réduction des coûts opérationnels permise par des immeubles plus performants.

Sociétés de Facility Management
Les systèmes traditionnels de gestion des bâtiments ne sont pas outillés pour fournir les données et les réponses en temps réel dont les gestionnaires des bâtiments ont besoin pour prendre des décisions pertinentes concernant le confort des occupants, l'efficacité des équipements, les coûts de consommation et la productivité de leur personnel.

Mais avec un BOS, les entreprises de Facility Management peuvent proposer des contrats plus compétitifs, en fournissant des services de surveillance en temps réel avec des solutions IoT de pointe. Les gestionnaires de sites peuvent améliorer leurs actions de maintenance, réduire les coûts d'exploitation, simplifier leur processus de partage de données et fournir de nouveaux services.

Plus d'avantages liés aux BOS pour les Facility Managers


PropTechs
Les startups de la PropTech utilisent le BOS pour déployer rapidement des solutions et des applications servicielles qui répondent aux nouvelles attentes des propriétaires dans le paysage numérique. L'arrivée de la PropTech dans le secteur immobilier constitue un catalyseur pour la transformation numérique des bâtiments.

Les entreprises de la PropTech pourraient mobiliser un potentiel d'économies d'énergie d'un milliard de dollars dans le secteur du Smart Building, grâce à l'utilisation de capteurs IoT de dernière génération, de nouvelles technologies de mesure, et du potentiel des matériels d'éclairage, de chauffage, de ventilation, de climatisation, des thermostats, des systèmes de dispositifs de sécurité et bien d'autres.

Plus d'avantages liés aux BOS pour les PropTechs

En conclusion

Le rôle principal du BOS est de permettre aux applications servicielles du Smart Building de s’affranchir de la complexité de terrain des bâtiments pour se déployer et évoluer techniquement. Le BOS donne aux propriétaires immobiliers, aux gestionnaires de sites et aux PropTechs la possibilité d'offrir des services numériques à forte valeur ajoutée.

Les données des équipements sont actuellement sous-exploitées en raison de la complexité technique et du coût de connexion des applications aux bâtiments. L'accès aux données peut créer d'énormes avantages pour les bâtiments, améliorer la façon dont nous les gérons, optimiser leur consommation d'énergie, réduire leurs coûts de maintenance et éviter les dysfonctionnements.

Les acteurs innovants qui optent pour la connectivité des bâtiments peuvent devenir les grands gagnants du secteur de la gestion immobilière.

Wattsense est un Building Operating System qui connecte les équipements à vos applications de gestion du bâtiment. Wattsense permet aux propriétaires de garder le contrôle de leur parc immobilier. Obtenez une démo gratuite pour découvrir le service Wattsense.